Association Mieux s'entendre pour se comprendre


Aller au contenu

Menu principal:


La réhabilitation de l'enfant sourd avec un appareillage classique

Surdité

La prothèse auditive seule ne permet pas la réhabilitation de l’enfant sourd . Elle en est un outil indispensable . La réhabilitation de l’enfant sourd dépend également de la mise en place d’une éducation précoce, d’une guidance parentale , d’une équipe pluridisciplinaire compétente , du comportement de son milieu familial , de son entourage et de la régularité de ses suivis .


L’ appareillage auditif

L’appareillage par prothèse auditive doit être entrepris dans tous les cas de surdité de l’enfant qui peuvent être appareillés . Idéalement , il doit être binaural stéréophonique . Son utilisation permanente et sa qualité garantissent l’adaptation sociale de l’enfant malentendant . Il représente une aide précieuse qui n’obtient sa pleine efficacité que si l’enfant peut bénéficier d’un suivi audioprothétique , O.R.L , d’une éducation précoce , d’une guidance parentale et d’un soutien familial .

Définition de la prothèse auditive

La prothèse auditive est constituée par un ensemble électronique , électro-acoustique et mécanique personnalisé , qui capte , adapte et amplifie les signaux acoustiques de telle manière que le déficient auditif puisse , dans les limites de ses capacités de perception et de tolérance recevoir l’ information qu’il transporte . Elle n’a pas pour simple but de faire entendre des bruits , mais bien entendre et faire comprendre .

Apports et limites de la prothèse auditive

a. Apports

Grâce à la prothèse auditive , l’enfant peut accéder au monde sonore . Elle améliore ce qu’il peut en recevoir . Elle lui procure une somme d’informations auditives qu’il est fondamental d’exploiter . Elle permet également à l’enfant d’utiliser au maximum ses restes auditifs . Elle restitue la perception du relief sonore et rétablit le feedback auditif . Elle stimule également les propres émissions vocales de l’enfant sourd .

b. Limites

La prothèse auditive ne remplace pas l’oreille . Elle ne rétablit pas une audition normale chez l’enfant déficient auditif . Les sons sont altérés , déformés quand ils sont perçus . Le message auditif reçu représente un nouveau code pour l’enfant . Entendre une langue étrangère ne suffit pas pour savoir le parler immédiatement . La prothèse auditive ne peut donc pas assurer automatiquement la compréhension de la parole entendue . Elle exige en plus une éducation auditive pour permettre à l’enfant de s’adapter à ce nouveau code pour en tirer le maximum d’informations . Malgré un appareillage parfaitement adapté , de nombreux obstacles à la bonne réception du message sonore , tels que la distance le séparant de la source sonore , une mauvaise qualité acoustique de la classe , une réverbération inopportune , le bruit d’ambiance de l’environnement immédiat ou lointain , restent présents .

Age de l’ appareillage et acceptation :

a. Age de l’ appareillage

Selon J.C. Lafon , il n’y a pas de limite inférieure d’âge . L’enfant est appareillé dès que le diagnostic de surdité est bien établi et que la courbe de seuil d’audition sur chaque oreille est déterminée . Chez le nourrisson , plusieurs mois sont nécessaires pour déterminer avec certitude ce seuil car les examens auditifs sont difficiles à pratiquer chez lui . L’appareillage doit être réalisé le plus tôt possible afin d’optimiser la maturation des voies auditives ainsi que des centres auditifs au moment de leur plus grande plasticité , de permettre un bon développement du langage oral et d’assurer une cohérence des images .

b. Acceptation

Le refus du port de la prothèse auditive par l’enfant provient exceptionnellement de l’enfant lui-même . L’enfant malentendant peut refuser de porter sa prothèse auditive quand il ressent une gêne provoquée par une raison médicale ( présence d’une otite ) ou par une inadaptation prothétique ( embouts trop petits , irritants , sensations d’audition incommode..). Ce refus peut être également motivé par une attitude d’opposition de l’enfant à ses parents.
L’acceptation de l’appareillage par les parents conditionne celle de l’enfant . Face à des parents qui refusent la prothèse auditive , l’enfant déficient auditif ne peut pas l’accepter . Les réticences des parents au port de la prothèse auditive sont liées à leur doute sur l’utilité de la prothèse auditive, au fait qu’ils acceptent mal le handicap de leur enfant , que la prothèse auditive leur apparaît inesthétique , qu’ elle dévoile aux yeux de l’ entourage que l’enfant est sourd , qu’il n’ entre pas dans la norme et à leurs craintes que la prothèse auditive blesse leur enfant , lui fasse mal ou provoque une aggravation de la surdité.
Pour éviter ce refus , il semble donc important d’expliquer très tôt clairement aux parents les apports , les limites et le fonctionnement de la prothèse auditive afin que celle-ci ne soit pas rejetée par les parents et donc par l’enfant . Ils pourront ainsi prendre conscience que la prothèse auditive lui est indispensable .
Toutefois , même si la prothèse auditive a été acceptée par l’enfant et sa famille dès son tout jeune âge , ce problème de refus de l’appareillage auditif peut réapparaître au moment de l’ adolescence ; mais ceci est plus rare . Il traduit alors la remise en question de tout ce qui vient des parents par l’adolescent et peut également provenir du fait que , comme tout adolescent , le malentendant veut être pareil aux autres en tout point par souci d’homogénéité . Un travail auprès de lui s’avère nécessaire pour résoudre ce problème .

Les types de prothèse auditive :

Il existe différents types de prothèse auditive qui permettent un appareillage par voie aérienne ( les boîtiers , les contours d’ oreille , les intra-auriculaires ) ou par voie osseuse ( le vibrateur ).
L’appareillage stéréophonique en contours d’oreille constitue l’appareillage classique de l’enfant sourd .
La prothèse à compensation de Lafon transpose dans la zone grave où il existe les meilleurs restes auditifs la fréquence du signal non perçue par l’oreille , ce qui permet à l’enfant de comprendre certains phonèmes .
Le système Emily se branche sur la prothèse auditive . Il permet une meilleure intelligibilité du message oral dans le silence comme dans le bruit . Il développe la sélectivité fréquentielle de l’oreille .

Incidences de la prothèse auditive sur l’ audition

Chez le déficient auditif moyen , une bonne compréhension du message oral dans certaines conditions est permise par le port d’une prothèse auditive . Cependant , ses discriminations resteront altérées suivant la distance de la source sonore , les caractéristiques de la personne qui parle ainsi que le bruit ambiant où se déroule la conversation . La prothèse auditive fournit des informations sur le rythme et la mélodie.
La prothèse auditive permet au déficient auditif sévère de percevoir les inflexions mélodiques de la parole . Il reconnaîtra des éléments du langage oral de ses interlocuteurs ou de ses propres productions suivant son développement linguistique.
Grâce à la prothèse auditive , le sourd profond perçoit l’existence de bruits ainsi que la parole sous forme d’un continuum sonore qui se déroule avec un certain rythme et une certaine mélodie.

L’aide auditive en classe

Le système haute fréquence , limité à l’utilisation scolaire , améliore la qualité d’audition de l’enfant en classe . Il contribue à éliminer les bruits de fond amplifiés par la prothèse pour faciliter une meilleure émergence de la voix d’un interlocuteur . Il efface la distance entre l’enfant sourd et son interlocuteur . L’instituteur porte le microphone sur lui . L’émetteur portatif et les écouteurs de l’enfant sont reliés à l’amplificateur du système haute fréquence . Toutefois , il ne supprime pas la nécessité de la lecture labiale et donc l’enseignant doit rester face à l’enfant et à proximité de ce dernier .
L’enseignant porte alors un micro-cravate, et l’enfant fixe le récepteur sur ses prothèses.

Page d'accueil | Association | Dons | Audition | Surdité | Implant cochléaire | La BAHA | Intégration scolaire | Aspects administratifs | Lois | Guides | Témoignages | Boutique | Liens | Documentations | Plan du site


Tous droits réservés à Association Mieux s'entendre pour se comprendre | mieuxsentendre@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu